Centre des opérations aéroportuaires

Aéroport international Roméo-Leblanc du Grand Moncton, NB

Le Centre des opérations aéroportuaires est une installation de 3065 mètres carrés construite pour remplacer quatre installations opérationnelles distinctes : un bâtiment de stockage et d’entretien des véhicules, une caserne de pompiers pour l’aéroport et un atelier électrique. Ces quatre installations dépassaient leur cycle de vie anticipé et ne pouvaient accueillir les équipements utilisés pour l’entretien de l’aéroport.

L’intégration de ces quatre occupations dans un bâtiment a présenté des défis importants pour le chauffage, le refroidissement et la ventilation, mais aussi des opportunités intéressantes pour l’efficacité énergétique et la récupération de la chaleur. Le bâtiment est chauffé et refroidi à l’aide d’une combinaison de pompes à chaleur air/air, des fournaises à gaz naturel et des chaudières. Les systèmes d’air frais et d’échappement sont contrôlés en fonction de la demande afin d’assurer une bonne qualité de l’air avec le moins d’air d’appoint possible. En outre, chaque fois que cela est possible, la chaleur est récupérée de l’air d’échappement et transférée à l’air frais à l’aide d’échangeurs de chaleur à plaques et de roues thermiques.

L’éclairage DEL avec des capteurs d’occupation et des panneaux de relais pour des commandes automatisées ont été installés dans tout le bâtiment. Le bâtiment de stockage de sable est équipé de commandes d’éclairage conçues pour réduire l’éclairage la nuit et fournir un éclairage maximal le jour. Lorsque le bâtiment est vide, l’éclairage est éteint. L’objectif est de minimiser la différence entre les niveaux d’éclairage intérieur et extérieur et les risques associés à l’adaptation visuelle.

Le système d’alarme incendie a été intégré au bâtiment du terminal de l’aéroport et à d’autres bâtiments sur la propriété. Si une alarme était activée dans n’importe quel bâtiment, elle serait affichée sur le panneau au bureau de sécurité de l’aéroport.

Des compteurs numériques ont été installés dans des panneaux électriques pour la surveillance de la charge. Toutes les charges peuvent être surveillées pour la sensibilisation à l’utilisation de l’énergie et le contrôle.

Une génératrice a été installée pour les besoins en énergie de secours. La nature du bâtiment nécessite un fonctionnement continu.

Deux zones sont classées comme zones dangereuses : le garage d’entretien et la zone de stockage et de distribution de carburant. Tous les conduits électriques et les équipements installés dans ces zones sont adaptés aux emplacements dangereux.